Compte Epargne Financière Pilotée Boursorama expliqué en détails

La bourse en ligne est ce qui a permis, à l’origine, à Boursorama Banque de peaufiner sa popularité sur internet. Ce n’est pas un hasard si le site www.boursorama.com demeure une référence parmi les investisseurs en France. C’est dans cette optique d’acteur important de la finance que Boursorama Banque a créé son Compte d’Epargne Financière Pilotée. Ce dernier permet à ses clients d’investir sur un compte à fort rendement tout en gardant un risque acceptable.

Si vous n’êtes pas un pro de la bourse il est parfois préférable de ne pas prendre le risque d’investir sur les marchés financiers. Cependant, si les taux très faibles des livrets classiques ne vous suffisent plus, Boursorama vous offre une très belle alternative. En effet, grâce au Compte d’Epargne Financière Pilotée, vous pourrez toucher un rendement significativement supérieur sans avoir aucune connaissance dans le trading.

boursorama

Un compte qui s’adapte au profil du client

Le nom peut paraître bien étranger à beaucoup d’entre vous et il est difficile de savoir ce qu’il se cache derrière quand on est pas connaisseur. C’est pourtant très simple. En effet, Boursorama vous permet d’investir dans l’un des 4 fonds d’investissement gérés par ODDO Asset Management, société de gestion française. Selon votre goût au risque et votre espérance de rendement, la banque vous dirigera vers le fonds qui remplit le mieux vos critères remplis (entre risque et rendement). Les individus averses au risque seront alors dirigés vers des fonds dits « défensifs », qui sont caractérisés par de très faibles variations, que ce soit haussières ou baissières. A titre indicatif, sur les 4 dernières années, le Fonds Pilotage Sélection Défensive (pour les personnes n’aimant pas le risque) a tout de même rapporté 15,48% (entre le 1er juin 2012 et le 31 décembre 2015). C’est vraiment extrêmement intéressant comparé à un livret A par exemple, qui n’offre que de 0,75% par an à l’heure actuelle, et comparé aux autres offres comme celle de BforBank.

Si vous souhaitez investir dans un tracker qui suit l’évolution des performances de l’ensemble des marchés à l’échelle mondiale, vous devrez vous orienter vers le Fonds Pilotage Sélection Equilibrée. A ceux qui aiment le risque, vous pouvez prendre une option légèrement plus risquée, dite « Dynamique ». Le dernier fonds, le plus risqué, est nommé « Sélection Offensive » et a offert les meilleurs rendements sur la période, mais le risque était en contrepartie également très élevé.

Un placement taxé à 15,5% sur les plus values

Pour ouvrir un Compte d’Epargne Financière Pilotée, vous devrez le créditer d’un minimum de 100 euros. Si vous réalisez des plus values sur ce compte, vous devrez alors payer 15,5% d’impôts sur les plus values et bien entendu, vous serez également frappés par l’impôt sur le revenu classique.

BforBank a beaucoup évolué selon Wikipédia

BforBank, filiale en ligne du Crédit Agricole, fut fondée en 2009, comme vous pouvez le lire sur Wikipédia. Initialement créée dans l’optique de s’attaquer à une clientèle aisée souhaitant placer son patrimoine dans une banque sans les inconvénients d’une banque traditionnelle, elle a petit à petit étendu son offre de services afin de toucher un plus vaste marché. De fait, elle a intégré à son offre les services classiques bancaires comme les livrets épargne ou la carte bancaire.

Un revenu minimal de 1.600 euros toujours exigé

Malgré son ouverture à un public plus large, BforBank reste toujours une banque haut de gamme comparée à la concurrence. En effet, elle continue sa sélection sur les revenus en imposant un salaire minimum mensuel de 1.600 euros pour ouvrir un compte courant chez elle. En comparaison, ce montant n’est que de 1.000 ou 1.200 euros chez ses concurrents, voire nul chez Monabanq. Bien entendu, à ce prix, les clients accèdent à un ensemble de services bancaires de haute qualité et à un service client très réactif et professionnel. Ce n’est, en effet, pas un hasard si BforBank a remporté, lors des 3 dernières années, le titre de meilleur service client des banques en ligne…

BforBank

Si vous le pouvez, allez y !

En toute honnêteté, si vous remplissez les critères d’éligibilité, vous ne devriez même pas hésiter, foncez chez BforBank ! Comme toutes ses concurrentes, elle offre en plus un bonus de bienvenue exceptionnel qui est chez elle de 130 euros (80 euros pour l’ouverture d’un compte courant, et 50 euros pour le Livret Epargne). Jusqu’au 20 décembre, vous pourrez même encore ajouter à certains moments 80 euros en bons d’achat à ce bonus grâce un partenariat avec la Fnac. Cela fait donc un cumul de 210 euros pour lequel il est difficile de résister. A titre de comparaison, toutes ses concurrentes tournent autour de 80 euros de bonus de bienvenue. En plus de ce « welcome pack » très attirant, elle propose des taux d’intérêts plus élevés lors de vos premiers mois de placement sur votre Livret Epargne.

Une banque pour des clients spécifiques

La banque a également développé tout un panel de services spécialement adapté à ses clients aisés comme la possibilité de placer votre argent sur les assurances vie ou la bourse. Pour ces deux derniers services, une fois de plus, vous toucherez des primes non négligeables à l’ouverture. A cela ajoutez encore la carte bancaire Visa Premier gratuite ! En d’autre termes, BforBank fait vraiment tout pour attirer une clientèle aisée chez elle et il y a de quoi se laisser charmer…Wikipédia n’hésite d’ailleurs pas à en faire part dans son article concernant l’établissement bancaire.

Visiter BforBank

Livret Croissance Manabanq : plus vous restez, plus vous gagnez !

Chez Monabanq, soyez récompensés pour votre fidélité. Le Livret Croissance de Monabanq permet en effet d’avoir un taux qui augmente tous les ans, pendant les 4 premières années. Celui ci se démarque du Livret Epargne classique qui a un taux fixe. Le client verra alors son taux augmenter de 0,10% chaque année sur celui du Livret Epargne classique.

Livret Croissance Monabanq

Le Livret Croissance Monabanq, cela marche comment ?

Choisir le Livret Epargne classique en arrivant chez Monabanq serait une regrettable erreur. En effet, si vous choisissez le Livret Croissance, vous pourrez faire augmenter le taux d’intérêt de 0,10% par an sur les 4 premières années. Concrètement, la première année, le taux que vous toucherez sera celui du Livret Epargne classique, mais l’année d’après, le Livret Croissance voit sont taux augmenter de 0,10% tous les ans, et ce, sur 4 années. Autrement dit, la première année, vous toucherez 0,75% brut annuel, ce taux montera à 1,15% brut 4 ans plus tard. Seule condition : le taux du Livret Epargne, sur lequel il est indexé, doit rester le même.

Malheureusement, Monabanq n’est pas en mesure d’assumer une telle offre sur des montants illimités. C’est pour cette raison qu’elle a mis un plafond à 25.000 euros sur ce livret. En revanche, le Livret Epargne classique n’a quant à lui, aucune limite de montant de dépôt. Nous vous invitons donc à placer 25.000 euros, dans un premier temps sur le Livret Croissance, puis de placer les excédents sur le livret classique. Point très important que vous ne devez pas négliger : bien que le dépôt initial minimum ne soit que de 10 euros, vous devrez disposer d’un minimum de 1.500 euros sur le livret tous les ans, à chaque date d’anniversaire, si vous souhaitez voir votre rendement augmenter de 0,10%.

A la fin des 4 années, Monabanq vous garantit un taux de base agrémenté de 0,40% brut jusqu’à la fin de contrat avec votre banque. Afin d’ouvrir un Livret Croissance chez Monabanq, vous devrez au préalable disposer d’un compte courant dans la filiale du Crédit Mutuel CIC. Profitez en, vous bénéficiez en ce moment de 80 euros offerts pour toute ouverture de compte courant ! A l’inverse, le Livret Epargne classique peut être ouvert sans compte courant préalable.

En plus de sa Carte qui épargne, le Livret Croissance de Monabanq représente un véritable atout pour la banque « la plus accessible du marché ». En effet, c’est la seule banque en ligne à n’exiger aucun revenu minimal mensuel pour ouvrir un compte chez elle. Elle est donc facilement accessible, même pour les étudiants qui sont rarement en mesure d’attester de 1.000 euros de revenu net mensuel minimal (1.000 euros est le minimum exigé chez les moins chers des concurrents). Vous pouvez également retrouver le portail sur la banque en ligne Normandie-TV.fr qui explicite tous ces détails.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cet établissement et sur le Livret Croissance, rendez vous sur le site officiel de la banque via le lien ci dessous :

Visiter Monabanq

Comment créditer votre compte Hello Bank ?

Qui dit banque en ligne dit parfois changement d’habitudes…Afin de ne pas trop forcer ses clients à changer ces dernières, Hello Bank! se sert du vaste réseau de sa maison-mère, la BNP Paribas, pour permettre à ses souscripteurs de garder certains repères qu’ils avaient dans leur banque physique traditionnelle. C’est donc dans pas moins de 2.200 agences physiques BNP Paribas que les clients Hello Bank! pourront déposer leurs espèces ou leurs chèques afin de créditer leur compte.

Banque en ligne

La réunion des avantages des banques physiques et dématérialisées

Cet avantage qui leur est proposé par la banque est clairement pas négligeable, surtout quand on sait que les frais de gestion d’un compte courant sont nuls chez Hello Bank!. De fait, les clients pourront à la fois profiter d’un compte qui ne leur coûte rien et des avantages d’une banque physique traditionnelle. Que demander de plus ? Bien entendu, il reste des choses qui ont forcément évolué. On peut par exemple citer le conseiller bancaire qui, dans la banque en ligne, n’est joignable que par mail ou par téléphone. Cependant, vous pourrez très facilement réaliser les dépôts dans les 2.200 agences du réseau dans l’Hexagone.

 

Et ce n’est pas le cas pour toutes les banques en ligne…

Si Monabanq propose un service très semblable en utilisant les 2.000 distributeurs du CIC, on ne peut malgré tout pas en dire autant pour tout le monde. En effet, ING Direct ne propose pas ce service et ne laisse alors que le virement bancaire ou l’envoie de chèque par la poste comme solution pour créditer votre compte. Cela s’explique, très logiquement, pas le fait que ING Direct ne dispose pas du tout du réseau des 2 banques préalablement citées. En effet, cette dernière ne dispose que deux « ING Direct Café » ce qui réduit très considérablement les possibilité de dépôts au sein d’agences physiques du groupe. Notez tout de même que ING Direct n’est pas une exception et que d’autres établissements se retrouvent dans la même situation qu’elle. Le réseau d’agences physiques derrière Hello Bank! constitue donc un réel avantage par rapport à ses concurrents.

Créditez votre compte par virement ou par chèque

Bien entendu, vous pourrez toujours avoir recours aux moyens traditionnels pour déposer votre argent sur votre compte. On peut par exemple citer les virements ou l’envoie par la poste de votre chèque, pour n’en citer que deux. Malheureusement, le soucis avec ce dernier est qu’il est relativement lent et peut prendre plusieurs jours avant d’aboutir à un crédit sur votre compte. Quoi qu’on en dise, Hello Bank! propose vraiment un large éventail de possibilités pour déposer de l’argent sur votre compte, et on ne peut qu’apprécier cette flexibilité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette banque, n’hésitez pas à consulter un guide comparatif complet comme celui présent sur Marianne2.fr et disponible sous cette adresse : https://marianne2.fr/comparatif-banques-en-ligne.

Naissance d’une nouvelle banque en ligne en 2017 : Orange Bank

Dès le début de cette année, Orange nous avait annoncé qu’elle se lancerait dans la banque en ligne. Désormais, on en sait beaucoup plus sur cette dernière. En effet, elle s’appellera Orange Bank et sera optimisée pour une utilisation sur mobile. Par cette stratégie, Orange veut s’attaquer aux banques digitales (légèrement différentes des banques en ligne) pour rapidement conquérir des parts de marché.

Orange Bank

Un partenariat conclut avec Groupama Banque

Il y a quelques mois, Orange a acquis 65% du capital de Groupama Banque, prise de participation validée par les autorités de la concurrence. Dès 2017, cette nouvelle collaboration donnera donc naissance à Orange Bank, banque digitale du géant des télécoms. Les services classiques y seront bien entendu proposés (compte courant, crédit, épargne, paiement et assurance). Tous ces services sont déjà présents chez les différents concurrents en place sur le marché, dont vous pourrez découvrir de nombreux comparatifs sur internet. Dans son communiqué, Groupama a mis en avant le fait que son nouveau partenaire allait proposer quelque chose de « disruptif ». Nous nous impatientons de savoir de quoi il s’agit.

Un focus accès sur les mobiles

D’après nos sources, Orange vise vraiment à développer une offre parfaitement adaptée pour une utilisation sur mobile. A l’heure actuelle, nous ne savons pas encore si Orange envisage, ou non, de proposer tout de même une interface web afin de toucher un plus large public. C’est le choix stratégique pris par la BNP Paribas avec son offre mobile Hello Bank!. L’objectif d’Orange Bank est très optimiste. En effet, c’est pas moins de 2 millions de clients que la marque Orange souhaite conquérir d’ici 2020 sur son application mobile. C’est autant que ses concurrents ING Direct, Boursorama, qui, quant à eux, sont présents sur le marché depuis un bon moment et disposent déjà d’un million de clients (ou presque, pour Boursorama Banque). Les ambitions d’Orange Bank ne s’arrêtent pas là puisque Stéphane Richard, son PDG a annoncé vouloir s’attaquer à l’Espagne et la Belgique par la suite. En effet, Orange dispose déjà d’une bonne reconnaissance internationale dans le paiement puisqu’il dispose d’un moyen de paiement mobile sans contact, Orange Cash qui crée pas moins de 400 millions de dollars de flux par mois.

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à attendre 2017 pour voir comment toutes ces belles paroles seront mises en application.

Hello Bank et Paylib assurent la sécurité des transactions en ligne

Bien entendu, PayPal vous dit forcément quelque chose aujourd’hui. En effet, c’est certainement la plateforme de paiement en ligne la plus connue au monde, mais il existe tout de même un équivalent français depuis 2015. L’objectif de ce dernier est de permettre aux français de réaliser des transactions en ligne entièrement sécurisées. En étant client chez Hello Bank, vous pourrez ainsi utiliser Paylib pour réaliser tous vos paiements. Nous allons vous expliquer ci dessous comment faire.

paylib hellobank

Paylib est le fruit d’une collaboration entre plusieurs banques

Paylib, le service français de paiement en ligne a été créé afin de satisfaire les attentes de la Société Générale, la Banque Postale et BNP Paribas. Son but initial était de devenir LA référence pour les transactions sécurisées sur internet, mais celui ci n’a jamais vraiment abouti… Malgré tout, certains commerçant sur internet, comme certaines banques, acceptent d’utiliser Paylib afin de faire plaisir à leurs utilisateurs. C’est le cas de Hello Bank!, filiale de la BNP Paribas, qui propose ce service à ses souscripteurs.

Le principe de fonctionnement de l’application est très simple. En effet, au lieu de passer par un virement bancaire classique et rentrer les coordonnées bancaires, RIB, IBAN… il vous suffit de rentrer votre identifiant Paylib et celui de votre destinataire pour rapidement réaliser votre transaction. On retrouve déjà des applications ayant des caractéristiques très proches, et qui connaissent un réel succès, comme Pumpkin ou Lydia.

Paylib et PayPal en concurrence

Afin d’utiliser l’application, vous devrez dans un premier temps installer l’application gratuite « Mon Portefeuille ». Le client Hello Bank! devra par la suite entre son numéro de client et son mot de passe associés à son compte bancaire. Une fois ces 2 étapes remplies, il sera demandé au client de choisir un mot de passe à 6 chiffres qui lui sera en suite requis pour effectuer les transactions sur les différents sites acceptant Paylib comme moyen de paiement. Au grand dam des utilisateurs, il y a, à l’heure actuelle, encore très peu de sites internet qui utilisent ce moyen de paiement. Chaque transaction est toujours confirmée par un SMS que vous recevrez sur votre mobile une fois le transfert effectué.

Bien que Paylib ne soit pas forcément la méthode la plus pratique pour réaliser des paiements sur internet, elle offre, malgré tout, aux utilisateurs ne souhaitant pas diffuser leurs coordonnées bancaires sur une multitude de sites, une réelle alternative. Pour rassurer ces personnes, sachez que quasiment toutes les offres des banques proposent désormais des assurances comprises avec la carte qui couvrent tout montant frauduleux. De fait, vous serez remboursés si jamais des prélèvements – paiements non autorisés sont réalisés avec vos coordonnées bancaires. C’est vrai qu’aujourd’hui, il y a de quoi s’inquiéter quand on sait que tous les ans, 1 carte sur 100 est victime de fraude…Mais ne vous inquiétez pas trop quand même, votre banque vous remboursera sans discuter suite à une procédure qui peut durer entre 2 jours et 2 mois selon la complexité du dossier et votre établissement bancaire.

4,5 milliards d’euros perdus en ligne en Trading

Le constat est assez alarmant… Sur les 6 dernières années, 4,5 milliards d’euros auraient été perdus sur les marchés financiers par les français, d’après les données fournies par Le Parisien. Ce chiffre est bien largement supérieur aux 175 millions d’euros de perte sur les 4 dernières années annoncés par l’autorité des marchés financiers (AMF).

La cause de ces importantes pertes ?

Il s’agirait des plateformes de trading en ligne qui sont de plus en plus fréquentes sur internet et attirent les internautes grâce à des promesses de gains faciles et rapides. Pour les attirer, ces sites frauduleux utilisent des publicités totalement mensongères dans lesquelles ont voit souvent les témoignages d’individus racontant comment ils ont gagné 1.000 euros en 5 minutes, comment ils se sont acheté leur nouvelle voiture de sport,…Très souvent, les acteurs engagés parlent un français parfait et savent être relativement convaincants. Grâce à tous ces slogans, les malfrats parviennent à attirer plus d’un particulier, malgré la crédibilité très faible que transmettent les différentes vidéos.

AMF

La somme est en réalité bien supérieure

Le parquet de Paris a, en collaboration avec l’AMF, l’ACPR Banque de France et la Répression des fraudes publié, en avril dernier, que le montant de ces arnaques dépasserait celui des fraudes liées à la TVA sur les quotas de carbone. Les 4,5 milliards d’euros concernés ne seraient que liées aux plateformes illégales. A cela il faut en réalité ajouter les centaines de millions d’euros perdus sur les plateformes légales.

Un nombre en constante augmentation

Malheureusement pour les autorités de régulation, le nombre de sites illégaux ne cesse d’augmenter. En effet, alors qu’il n’était que de 4 en 2010 sur le forex, il y en aurait désormais plus de 360, et ce chiffre ne cesse de croître… En effet, les personnes derrière ces sites parviennent, grâce aux clients un peu trop naïfs, à réaliser de véritables plus values, qui elles, ne sont pas fictives.

Pour être sur de ne pas vous faire avoir, ne vous tournez que vers des intermédiaires qui sont sérieux. Afin de les reconnaître, il suffit de voir si ils sont, ou non, régulés par l’AMF en France. De nombreuses banques en ligne proposent ainsi des solutions pour boursicoter en toute sécurité (bien sûr, les aléas des marchés peuvent toujours constituer un risque, mais légal)  sur les marchés financiers. En effet, sur les plateformes des banques en ligne, les produits trop complexes et risqués sont par défauts exclus.

Plus d’informations sur UltimatePS3.fr.

Monabanq utilise les distributeurs CIC pour les dépôts

Vous avez peut être peur d’ouvrir un compte dans une banque en ligne parce que vous pensez ne pas pouvoir déposer vos chèques et espèces ? Ne vous inquiétez pas, les banques ont pensé à tout. En effet, chaque établissement dématérialisé a bien pensé à cet éventuel problème et a trouvé une solution. Monabanq propose par exemple à ses clients de déposer leurs chèques et espèces directement dans les distributeurs automatiques du CIC dans l’Hexagone.

Conservez vos bonnes habitudes

Et oui ! Ce n’est pas parce que vous n’êtes plus dans une banque disposant de guichets que vous devez changer votre comportement. En effet, vous pourrez continuer à déposer vos chèques et espèces comme vous le faisiez avant, rien ne change. La banque en ligne du Crédit Mutuel CIC, Monabanq, vous permet d’utiliser les 2.000 distributeurs automatiques situés partout en France pour effectuer vos dépôts. Et ce, entièrement gratuitement, bien entendu. Dans l’autre sens, cela marche évidemment aussi : vous pourrez utiliser votre carte Monabanq pour effectuer des retraits, gratuitement, dans tous les distributeurs (peu importe la banque) en France et en zone Euro.

Déposer chèque Monabanq

Une démarche rapide

Pas besoin d’utiliser le courrier, démarche lente et bien trop ancienne…Vous pouvez tout simplement remplir une enveloppe que vous déposerez en suite dans l’un des 2.000 distributeurs CIC en France. Une fois fait, vous recevrez une confirmation comme quoi votre dépôt a bien été effectué et aurez la possibilité de consulter cet argent dès le lendemain sur votre compte bancaire.

Pourquoi les distributeurs CIC ?

La réponse est simple. En effet, Monabanq est une filiale du groupe Crédit Mutuel qui a lui même racheté en 1998 le CIC. En d’autres termes, Monabanq, le CIC et le Crédit Mutuel, c’est la même famille. Par conséquent, ils ont tout intérêt à se rendre service. Bien entendu, chaque établissement a ses particularités, mais ils ont tous un point en commun : être ouvert à une clientèle très large. Cela se traduit, pour Monabanq, par l’absence de revenu minimal exigé pour l’ouverture d’un compte bancaire chez elle. En comparaison, tous ses concurrents exigent au minimum 1.000 euros (Boursorama Banque) ou 1.200 euros (ING Direct) voire même 1.600 euros (BforBank).

Visiter Monabanq