[Test] LittleBigPlanet Karting

LITTLEBIGPLANET KARTING

Jaquette du jeu LittleBigPlanet Karting

Paru | 07 Novembre 2012

Genre : Course
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : United Front Games
Multijoueurs hors ligne : Oui, de 1 à 4
Multijoueurs en ligne : Information inconnue

Compatible PlayStation Move : Oui
Compatible 3D : Non

Acheter le jeu LittleBigPlanet Karting Acheter le jeu LittleBigPlanet Karting au meilleur prix

2 membres possèdent ce jeuVoir la liste

6 membres souhaitent avoir ce jeuVoir la liste

Ajouter LittleBigPlanet Karting à ma collection Ajouter LittleBigPlanet Karting aux jeux que je souhaite avoir
LittleBigPlanet HUB (PSN) LocoRoco Cocoreccho (PSN)

Ajouter ce jeu à ma collection/liste de souhaits Voir la fiche du jeu LittleBigPlanet Karting Miniature du jeu LittleBigPlanet KartingLittleBigPlanet Karting... Un jeu pré-destiné à être tourné en dérision par les adeptes de la marque au plombier rouge et bleu. Et pour cause : Lorsque Mario invente un gameplay, il se doit d’être exclusivement réservé à ce même personnage. Les party-game type karting n’existaient pas avant Super Mario Kart ? Soit, donc Super Mario Kart est le seul jeu légitimement apte à être qualifié ainsi et révéré par ses adeptes.

http://www.ultimateps3.fr/images/jeux/littlebigplanet-karting/littlebigplanet-karting_1356798875.jpg


Un cas qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler un certain King of Fighters, créé par SNK. N’était-il pas qualifié de clone de Street Fighter II, créateur du jeu de combat en 1 contre 1, à sa sortie ? Pourtant, nous sommes entres connaisseurs. J’accepte que ma grand-mère ne puisse reconnaître la différence de gameplay entre deux jeux du même genre, mais bien peu de la part de véritables joueurs. Non, Street Fighter et King of Fighters n’ont définitivement rien à voir ensemble. Et non, Super Mario Kart et LittleBigPlanet Karting ne sont pas véritablement semblables. Mais laissez-moi vous en dire plus.

L’imagisphère a une nouvelle fois besoin de vous

Ceux qui suivent la série des LittleBigPlanet le savent : Les jeux prennent tous place dans l’Imagisphère, monde créé par l’imagination réunie des habitants de la planète. L’histoire d’un LittleBigPlanet tourne donc toujours autour de l’imagination et de la création, et c’est bien toujours le cas ici. Voyez-vous lorsque vous êtes en plein bouchon, lorsque le trafic est au rouge fixe ? Et bien, toutes ces pensées que vous créez entrent dans l’Imagisphère pour créer des paysages idylliques. Une idée que je trouve simplement excellente.

Et bien, cette Imagisphère est attaquée par les infâmes Stockeurs. Ces poupées maléfiques ne jurent que par leurs bolides rutilants et attaquent les différents mondes de l’Imagisphère afin de s’emparer de leurs ressources. Et c’est là tout le monde : Les Stockeurs ne font que stocker, et ne créent rien avec leur butin. Il vous faudra donc les battre à leurs propres jeux pour redonner sa beauté au monde.

Le pitch primaire de ce LittleBigPlanet est adorable. Le simple fait de présenter le stockage des choses sans jamais les utiliser comme un crime fait partie de toutes ces idées simples, mais fantastiques. Les Stockeurs sont également des ennemis qu’il est facilement possible de trouver adorable : ils ressemblent à des enfants  au sourire angélique mais aux intentions diaboliques. Ainsi, le monde se présente à vous de bien belle manière.

Hélas, et c’est peut-être là le gros point faible du jeu, le mode Histoire ne dispose pas d’un très grand intérêt. Les personnages des Stockeurs sont rapidement relayés au rang de simple personnage IA n’apparaissant que dans les courses et sont utilisés dans le scénario de bien piètre manière : Rendez-vous ici pour récupérer ce que les chapardeurs ont volé à l’habitant, faites-vous remercier, passez au suivant. Le passage de monde en monde manque énormément de liant, et ne donne pas véritablement d’histoire en soi. Or, LittleBigPlanet nous a habitué à des histoires certes simplistes et très enfantines, mais arrachant rapidement un sourire puéril sur nos visages. Là, seuls les habitants des différentes planètes possèdent un


Mou du genou mais fort en poing

Le gameplay de LittleBigPlanet Karting réutilise les poncifs du genre, à savoir que vous retrouverez les sempiternels cadeaux à ramasser, dérapages, turbo et courses à 8 sur des circuits alambiqués et forts en couleurs. Toutefois, le jeu se permet quelques petites variations qui font la spécificité du titre. Le départ turbo, par exemple, vous demandera d'accélérer à fond tout en appuyant sur le bouton de dérapage, jusqu’à relâcher ce dernier lorsque le départ est sonné pour démarrer le plus vite. De même, le grappin, arme signature de LittleBigPlanet, prend énormément de place dans les niveaux avancés du jeu et vous permet un contrôle aérien poussé. Contrôle qui prend tout son sens lorsque vous savez que réussir à faire au minimum un 360° lors d’un saut vous procure un boost. Les joueurs les plus acharnés apprendront donc rapidement à calculer au centimètre près le relâchement du grappin et les angles de leurs sauts. Le seul problème étant que le jeu semble, au premier abord, assez lent. Pour comparer avec le créateur, disons que la vitesse est semblable au mode 100cc d’un Mario Kart.

Et c’est là justement que le véritable intérêt de LittleBigPlanet Karting pointe le bout de son nez : La difficulté. Étonnement, ce LittleBigPlanet Karting ne se laisse pas dompter aussi facilement qu’il n’en a l’air. Les trois premières courses vous mettent dans le bain, mais ne prenez pas trop votre aise : Il ne s’agit là que d’un prélude. Pour le reste des courses, les adversaires sauront rapidement faire leurs départs turbos, vous balancer des coups dans les virages pour vous sortir du terrain, ou même prendre tous les raccourcis possibles tout en vous envoyant un nombre incroyable d’armes dans la figure. Sachez que dans mon expérience de joueur, pas un seul jeu de karting n’avait réussi à me faire recommencer une course plus de 2 fois pour la terminer avec le score maximal. Ici, il m’aura fallu, sur de nombreuses courses, recommencer des dizaines de fois avant d’atteindre la sacro-sainte première place du podium.

Il en ressort donc un jeu agressif où la maîtrise prend une place bien plus importante que les autres jeux. LBP Karting ne pardonne pas : Ratez d’un centimètre votre figure aérienne et vous serez immédiatement punis, donnant au gameplay une notion de risque/récompense plus importante que ses concurrents.  Beaucoup d’armes présentes dans le jeu vous enverront valser dans le décor, si ce n’est vous détruire tout bonnement. Les bonus destinés à vous freiner sont également bien plus agressifs, puisque votre temps d’arrêt vous fera bien souvent perdre 4 à 5 places dans le classement en un instant. Un détail qui m’a particulièrement choqué est que pour une fois, l’arme destinée à vous gêner la vue vous empêche véritablement de voir, chose totalement absente des autres jeux de karting que j’ai pu tester. Toutefois, on peut noter que ces bonus, bien que plus agressifs, ne sont pas des plus originaux : Missile ne visant que le premier joueur, mine, boost... Vous serez donc en terrain familier, à ceci près que l’accent est mis sur l’agressivité.

Vous pouvez tout de même vous défendre, mais cela vous coûtera votre bonus actif. Le mécanisme de défense est simple : Lorsque vous êtes poursuivis par, disons, un missile, une icône rouge apparaît dans le bas de votre écran au milieu pour vous l’indiquer. Si vous avez un bonus sur vous, l’icône se changera en bouclier bleu lorsque le missile sera très proche de vous. Cela représente votre dernière chance : A cet instant, si vous lancez votre bonus en arrière, celui-ci détruira le missile vous poursuivant. Une mécanique assez simple, mais qui peut poser vite problème lorsque vous serez en jeu. L’agressivité de l’IA et des bonus récupérés fait qu’il est courant de se retrouver à se protéger d’un bonus pour s’en prendre un autre une seconde après, ou encore ne pas pouvoir vous en protéger du fait de l’imminente arrivée d’un passage difficile dans votre course ayant retenu toute votre attention.

[Test] LittleBigPlanet Karting [Test] LittleBigPlanet Karting [Test] LittleBigPlanet Karting




Variété, mon amour

Les courses sont également extrêmement variées. LittleBigPlanet Karting possède 6/7 planètes, possédant chacune une dizaine de courses originales mais toujours liées au thème de la planète sur laquelle vous vous trouvez. De ce fait, la variété est bien là. Mieux encore, les terrains vous proposent bien souvent 2 à 3 passages secrets. Mais attention : Afin d’en profiter, il vous faudra faire preuve d’habilité, puisque nombreux sont ces passages vous punissant immédiatement en cas d’erreur. De quoi pimenter encore plus des courses requérant déjà toute votre attention.

Mais si la fatigue et le stress vous prennent, ce qui serait compréhensible... N’hésitez pas à faire une pause en changeant quelques instants de gameplay. Car oui, cela ne serait pas un LittleBigPlanet s’il n’y avait pas un minimum de variété dans le jeu. Bien entendu, un mode combat en arène est présent dans lequel vous pourrez gentiment tirer sur tout ce qui bouge pour atteindre le haut du panier à salade, tout comme un mode Time Attack.

Mais ce n’est pas tout, et c’est là la force de ce LittleBigPlanet : La diversité des modes de jeux. Ainsi, vous pourrez retrouver une variante de « Capture the Flag » dans laquelle vous devrez porter un oeuf le plus longtemps possible, oeuf se trouvant au milieu du terrain en début de partie. Le joueur ayant eu l’oeuf en sa possession le plus longtemps sera la vainqueur. De même, un autre mode de jeu disperse à temps régulier des bulles dans une arène, jusqu’à la fin d’un temps imparti. Le joueur ayant éclaté le plus de bulles sera désigné vainqueur. Un petit dernier de ces modes pour la route : Le terrain est divisé en quatre zones de couleurs distinctes plus un centre neutre. Sur toute la superficie de ce terrain, des étoiles correspondantes aux différentes couleurs et ayant différentes tailles sont dispersées. Le joueur ayant réussi à ramener le plus d’étoiles à leurs bases à la fin de la partie l’emporte, sachant que les plus grandes étoiles vous offrent plus de points.

Trop proche du karting pour vous ? Dans ce cas, pourquoi ne pas essayer les divers mini-jeux pavant les différentes planètes de ce monde ! Au hasard, vous pourrez retrouver un mode de course semblable à un bon vieux Micro Machine des temps modernes (MotorStorm RC si vous n’avez pas connu), une espèce de flipper ou encore un mix entre course et shoot’em up du plus bel effet ! Bref, le contenu de base de ce LittleBigPlanet Karting vous donnera déjà fort à faire, et se permet de ne pas s’enfermer dans le style « karting » tout en variant son gameplay.


Voici venir le Sackboy Unique

LittleBigPlanet oblige, vous avez également accès à un grand nombre de customisation. Vous retrouverez donc l’habituel menu afin de changer les vêtements de votre Sackboy et vous l’approprier, toujours aussi bien fourni. A noter que tout le contenu que vous achèterez pour un LittleBigPlanet de cette génération est utilisables aussi bien sur LBP 2, LittleBigPlanet PSVita (cliquez pour lire le test) et LittleBigPlanet Karting. Amoureux des costumes de Cloud ou encore Solid Snake, vous pourrez encore une fois vous les approprier ici.

S’arrêter au Sackboy aurait été dommage, n’est-ce pas ? Vous pourrez donc également customiser votre bolide. Et pour cela, il vous faudra récupérer des paquets cadeaux lors de vos courses vous débloquant les déjà nombreux éléments de customisation de base de ce LittleBigPlanet Karting, ainsi que les karts de vos adversaires. Être premier sur le podium vous confère également certains objets en fin de partie, veillez donc à ne pas chômer !

Les karts que vous débloquerez sont entièrement customisables. Ainsi, vous pourrez choisir des karts pré-faits ou vous les monter de toute pièce. Pour cela, vous pouvez choisir une base comme une boite de sardine, une sculpture Inca, une boite à bento, ou encore un vaisseau spatiale en carton. Ensuite, vous pourrez choisir le type de véhicule : Monster Truck, voiture racing, ou encore engin lévitant au-dessus du sol font partie des options que vous propose le jeu. Viendra ensuite la customisation de vos roues, de votre siège, de votre volant... Sans oublier le choix du bruit que fait votre moteur et votre klaxon.

Vous débloquez également de nombreux stickers et décorations au cours du jeu. Il vous est tout à fait possible d’utiliser ces divers éléments pour personnaliser en profondeur chaque pièce de votre véhicule. Encore et toujours, LittleBigPlanet n’est jamais avare en contenu et cela fait plaisir à voir. Les aller-retours dans les menus de personnalisation ne se feront donc pas rares, pour vous comme pour vos amis.

[Test] LittleBigPlanet Karting [Test] LittleBigPlanet Karting [Test] LittleBigPlanet Karting




Passons du canapé... Au monde entier

Mon honneur de testeur n’aurait su être bafoué... Aussi, dans un pur souci d’approfondissement vous vous doutez bien, j’ai emmené le jeu lors d’une soirée chez des amis. L’intérêt et le fun aura été immédiat pour ceux-ci. Bien entendu, le simple genre de ce jeu suffit à rendre une soirée animée, mais l’ambiance développée dans les mondes, servies par une bande son géniale et l’agressivité des parties auront fait que chacun gardera bon souvenir du jeu. Et pourtant, j’étais accompagné de fervents amateurs de la concurrence au gros Nez. LittleBigPlanet Karting réussit donc bien ce pour quoi il a été créé : Le fun entre amis.

Mais nous vivons à l’aire d’Internet, et un jeu de ce genre ne saurait délaisser un mode en ligne. Là encore, l’architecture d’un LittleBigPlanet est respectée. Ainsi, vous pourrez parcourir le mode Histoire à plusieurs, et faire chacun des niveaux de chaque planète en ligne ou hors ligne. Nous pouvons toutefois noter un petit défaut : Il n’est possible de faire les cartes du mode Histoire qu’à 2 joueurs maximum. Pour pouvoir profiter de ce même niveau à 3 ou 4 joueurs en local, il vous faudra vous tourner vers la variante « Versus » de ce niveau. Les niveaux Histoire en mode « Versus » ne changent pas grand chose, si ce n’est que les intros et conclusions ne sont pas présentes et qu’à plus de 2 joueurs, l’IA ne sera pas de la partie. Les maps et le gameplay du niveau en particulier restent par contre bien les mêmes.

Bien sûr, le problème ne se pose pas lorsque vous ferez ces niveaux en ligne. Tout fonctionne bien, et l’intérêt reste rehaussé par le fait que les joueurs sont contrôlés par des humains. Humains qui n’ont toujours pas oublié leur potentiel créatif puisque LittleBigPlanet Karting voit encore une fois une grande communauté de création de niveaux l’entourer. Et pour cela, votre Lune personnelle vous est encore et toujours accessible.

Connectez-vous donc en ligne et savourez les nombreux niveaux que la communauté a déjà créés, s’ajoutant au contenu déjà conséquent du jeu de base. Vous êtes un fervent admirateur de Mario Kart ? Soit ! La communauté vous a recréé quelques niveaux des plus emblématiques de la série (notamment la Moo Moo Farm). Vous préférez quelque chose de totalement original ? J’ai eu le plaisir de parcourir un niveau inspiré par le Steampunk dans lequel des horloges en teinte cuivrée nous servaient de plateformes et où certains rouages tentaient de nous barrer la route, tandis que le bonus « fusée » servant de boost s’était transformé en une énorme montre à gousset.

Vous n’êtes pas même exclusivement obligés de jouer sur Internet pour profiter de la créativité de la communauté : Tous les niveaux sont jouables en local, il vous est donc tout à fait possible de retrouver ce niveau Steampunk et vous le faire avec vos 4 amis confortablement installés dans votre canapé. Mais c’est là où tout le charme des Network Pass s’exprime : Dû à l’obligation de rentrer un code unique pour pouvoir profiter des fonctionnalités en ligne du jeu, et du même coup tuer le marché de l’occasion de magasins de jeux-vidéo déjà fort mal en point, il vous sera impossible de profiter de tout cela lorsque vous amènerez votre exemplaire chez vos amis. Pas le choix, vous devez jouer chez vous. Le contenu hors-ligne est déjà fort suffisant pour passer une bonne soirée, comme exprimé plus haut, mais il est dommage de constater que, quand bien même nous pouvons payer un jeu au prix fort, nous (consommateurs honnêtes) subissons les affres de la pingrerie des éditeurs.
peu de charisme, mais cela reste très disparate. L’intérêt est donc extrêmement limité.

[Test] LittleBigPlanet Karting [Test] LittleBigPlanet Karting [Test] LittleBigPlanet Karting




     
     
http://www.ultimateps3.fr/images/test/17.png
Un jeu de karting pas nécessairement original par le coeur de son gameplay, mais bien plus par son rythme : Agressif, difficile, et surtout bourré de contenu, il s’offre également le luxe de dévier du gameplay karting pour proposer des modes de jeux qui font plaisir à voir dans un party game. Dommage que le potentiel de l’histoire ait été gâché, et qu’un Network Pass vienne entâcher quelque peu le plaisir entre amis. Mais ne soyons pas malhonnêtes : Le fun est présent, et le contenu pour nous aggriper encore un peu plus à la manette est de taille. C’est bien tout ce qu’il faut à un jeu de ce genre.



Points positifs
• Un gameplay agressif et nerveux
• Une montagne de contenu / modes de jeux, hors ou en ligne
• La personnalisation, marque de fabrique des LBP
• Les musiques, simplement excellentes
• Une communauté encore une fois présente

Points négatifs
• Nécessite un Network Pass pour jouer aux niveaux de la communauté
• L’histoire, aux personnages certes atypiques, mais manquant de saveur
• Lent au premier abord
• La confusion des niveaux Histoire / Versus

OtaXou

Lire les commentaires sur le forum Ajouter un commentaire