Naissance d’une nouvelle banque en ligne en 2017 : Orange Bank

Dès le début de cette année, Orange nous avait annoncé qu’elle se lancerait dans la banque en ligne. Désormais, on en sait beaucoup plus sur cette dernière. En effet, elle s’appellera Orange Bank et sera optimisée pour une utilisation sur mobile. Par cette stratégie, Orange veut s’attaquer aux banques digitales (légèrement différentes des banques en ligne) pour rapidement conquérir des parts de marché.

Orange Bank

Un partenariat conclut avec Groupama Banque

Il y a quelques mois, Orange a acquis 65% du capital de Groupama Banque, prise de participation validée par les autorités de la concurrence. Dès 2017, cette nouvelle collaboration donnera donc naissance à Orange Bank, banque digitale du géant des télécoms. Les services classiques y seront bien entendu proposés (compte courant, crédit, épargne, paiement et assurance). Tous ces services sont déjà présents chez les différents concurrents en place sur le marché, dont vous pourrez découvrir de nombreux comparatifs sur internet. Dans son communiqué, Groupama a mis en avant le fait que son nouveau partenaire allait proposer quelque chose de « disruptif ». Nous nous impatientons de savoir de quoi il s’agit.

Un focus accès sur les mobiles

D’après nos sources, Orange vise vraiment à développer une offre parfaitement adaptée pour une utilisation sur mobile. A l’heure actuelle, nous ne savons pas encore si Orange envisage, ou non, de proposer tout de même une interface web afin de toucher un plus large public. C’est le choix stratégique pris par la BNP Paribas avec son offre mobile Hello Bank!. L’objectif d’Orange Bank est très optimiste. En effet, c’est pas moins de 2 millions de clients que la marque Orange souhaite conquérir d’ici 2020 sur son application mobile. C’est autant que ses concurrents ING Direct, Boursorama, qui, quant à eux, sont présents sur le marché depuis un bon moment et disposent déjà d’un million de clients (ou presque, pour Boursorama Banque). Les ambitions d’Orange Bank ne s’arrêtent pas là puisque Stéphane Richard, son PDG a annoncé vouloir s’attaquer à l’Espagne et la Belgique par la suite. En effet, Orange dispose déjà d’une bonne reconnaissance internationale dans le paiement puisqu’il dispose d’un moyen de paiement mobile sans contact, Orange Cash qui crée pas moins de 400 millions de dollars de flux par mois.

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à attendre 2017 pour voir comment toutes ces belles paroles seront mises en application.

Laisser un commentaire