250 agences LCL en moins d’ici 2020

Il ne fait pas bon travailler dans une agence LCL aujourd’hui. En effet, d’ici 2020, ce sont pas moins de 250 agences physiques du groupe LCL qui mettront la clef sous la porte. Ce chiffre représente tout de même 13% du total de son réseau en France. D’après un communiqué de Force Ouvrière, principal syndicat en France, le nombre de licenciements est loin d’être négligeable. Et pour cause, 350 à 400 personnes se retrouveront sans emploi…

La difficile bataille des banques traditionnelles face aux banques en ligne

Face à une concurrence toujours plus féroce et à la digitalisation rampante des services bancaires, les banques traditionnelles peinent à garder la tête hors de l’eau. C’est dans ce contexte que le directeur des RH du groupe a annoncé ce plan de restructuration à Force Ouvrière. Sans grande surprise, ce dernier a très vivement critiqué cette décision. Quelles sont les agences concernées par cette décision ? Il s’agit essentiellement d’agences de taille très restreintes (inférieur à 3 salariés). D’après les dires du DRH, ils se seraient arrangés pour que aucun licenciement ne soit à effectuer. En effet, il ne s’agirait soi disant que de départs à la retraite. Parallèlement à cela, la filiale du Crédit Agricole garde son objectif d’engager 1.000 nouvelles personnes en CDI d’ici 2018. Trouvez l’erreur…

LCL n’est pas la première …

Cette décision prise par la banque LCL n’est pas isolée. En effet, elle intervient peu de temps après celle de la Société Générale de se séparer de 550 de ses employés dans son département back officie d’ici 2020. la Société Générale avait déjà annoncé, en décembre 2015, qu’elle allait devoir se séparer de 2.000 personnes travaillant dans ses agences traditionnelles…et ce, avant 2020. D’après les chiffres présentés par Bloomberg, depuis 2008 (et la crise des subprimes), le nombre d’emplois en finance aurait diminué de 600.000.

Laisser un commentaire